RAVALEMENT DES FAÇADES EN PIERRES D’UN IMMEUBLE DU CENTRE DE GRENOBLE

Situé dans le quartier Chaussée d’Antin, l’immeuble d’angle du 24 rue LAFAYETTE et du 26 rue Raoul BLANCHARD, fut bâti en 1872. C’est un immeuble de 6 étages. Les façades sont en pierres de taille, de nombreuses modénatures ornent l’ensemble des deux façades d’angle. Les pollutions présentes sont principalement de type urbain. La pierre est en bon état de conservation général.

Les problématiques rencontrées pour la réalisation de ce ravalement sont d’une part, conserver la finesse des sculptures des modénatures dans leur état sans abrasion des arêtes de celles-ci, et d’autre part la situation géographique de l’immeuble qui oblige à éviter tout désagrément de bruit, de poussières et d’immobilisation à long terme d’un échafaudage.

Pour ces raisons, l’entreprise ITERM a choisi notre Gel biodégradable SOLUMAX. En effet SOLUMAX permet de retirer les polluants présents sur les façades sans aucune agression de la pierre, appliqué mécaniquement à l’airless, présentant une innocuité totale vis-à-vis des autres matériaux tels que le verre, les menuiseries etc., SOLUMAX permet un rinçage le jour de l’application (5h après application) et les eaux de rinçage peuvent être directement rejetées à l’égout, (biodégradable à plus de 95% selon l’OECD 301A).

Le résultat est à la hauteur des attentes de l’ensemble des parties prenantes et des enjeux environnementaux auxquels la ville veut faire face.

Un grand merci à Monsieur MICHEL FERNANDES conducteur de travaux de l’entreprise ITERM pour sa confiance et aussi aux compagnons présents pour leur écoute et leurs compétences.

Entreprise :

ITERM (groupe CHANEL RENOVATION) 20 bis rue Barnave, 38400 Saint Martin d’Hères.

Architecte :

M. DESCACQ Agence TRICONIC, 34 av Marius COTTIER 38700 CORENC

Syndic de copropriété :

M. ROBERT, Agence Jacob-Boyer-Torrollion (Groupe VALEXIM), 85 rue Mallifaud, 38000 GRENOBLE

Un peu d’histoire :

La Municipalité donna en 1831 le nom de rue La Fayette à l’ancienne rue Dauphine. Était-ce pour reconnaitre que par sa remarquable indépendance de caractère et son esprit d’initiative La Fayette eut mérite d’être Dauphinois ?

Lors de son passage à Grenoble, La Fayette eut ces phrases pour la région qui l’accueillait :
« Ici flottèrent le premier pavillon de la liberté, le premier signal de l’Egalite politique ; ici se trouverait au besoin une ancre de salut. Puissent toutes les prospérités se réunir dans la belle contrée de l’Isère et sur l’illustre métropole du patriotisme dauphinois. »

NOS AUTRES ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Groupe Licef
Share via
Send this to a friend