Décapage

Opération incontournable qui consiste à retirer l’ensemble des
couches de revêtement en place pour un retour au support brut
d’origine (enduit, béton, …) afin que ces supports puissent recevoir
un nouveau système adapté de peinture ou de revêtement (peinture,
vernis, résine, lasure, enduit, …) ou bien une isolation thermique par
l’extérieur, ….
Rappel des règles dans le cas de réfection de façades en service par
revêtements d’imperméabilité à base de polymères (DTU42.1) ;
Dans le cas de réfection prévue par revêtement d’imperméabilité, et
selon le DTU 42.1(Novembre 2007), sur supports autres qu’enduit au
mortier de plâtre, il est possible de ne pas décaper uniquement si
l’ancien revêtement est en bon état, non écaillé, adhérent et non
sensible à la détrempe à l’eau. Ces différents critères doivent être
vérifiés par une étude préalable à l’exécution des travaux. Cette étude
est définie à l’annexe A du DTU 42.1
De plus, en cas d’application d’un revêtement I2, I3 ou I4, l’épaisseur
de l’ancien revêtement doit être inférieure à 300 μm.
En l’absence d’étude préalable favorable, le décapage des anciens
revêtements organiques est obligatoire.
Il doit être suivi d’un raclage et d’un rinçage à l’eau sous pression de
façon à éliminer les résidus préjudiciables à l’application du nouveau
revêtement. Certains décapants à action retardée, exempts de
paraffine, peuvent permettre de se passer de rinçage à l’eau,
conformément aux préconisations du fabricant du produit : C’est le
cas de l’ensemble de notre gamme FELTOR.
– Dans le cas où les surfaces à traiter sont supérieures à 500 m2
,
l’étude préalable doit être exécutée par un professionnel indépendant
ou par un organisme indépendant, autre que l’entrepreneur et les
fournisseurs, choisi par le Maître d’Ouvrage, et à la charge de celui-ci.
Elle est réalisée avant l’appel d’offres et est remise aux
soumissionnaires qui en tiennent compte dans leurs offres.
– Dans le cas où les surfaces à traiter sont inférieures à 500 m2
, l’étude
préalable peut être exécutée par l’entrepreneur.
POURQUOI FAUT-IL DÉCAPER LES FONDS DES ANCIENS REVÊ
TEMENTS ?
a) Le décapage permet d’assainir le support en éliminant les
barrières à la vapeur d’eau du revêtement existant. Après
plusieurs années, les revêtements et enduits organiques ont
perdu leur performance de perméabilité à la vapeur d’eau
(ex. 40g/m2
/24h pour une imperméabilité dans les premières
années). En découlent des pathologies comme la condensation de
vapeur d’eau à l’intérieur des parois qui génèrent la dégradation des
matériaux, la diminution des performances thermiques des isolants,
la corrosion des aciers, le gonflement des enduits et surtout la
détérioration de la qualité de vie des occupants, etc.
b) Le décapage permet de se conformer au DTU 42-1 « Réfection
de façades par revêtements souples d’imperméabilité à base de
polymères ». Dans la reconnaissance du support, l’étude préalable
comporte différents essais à effectuer sur chantier dans l’ordre
suivant :
• Aspect
• Adhérence (essai de quadrillage à sec sur chaque façade)
• Adhérence (essai de quadrillage humide sur chaque façade)
• Adhérence (essai d’arrachement par plots)
• Susceptibilité à l’eau
• Épaisseur sèche du revêtement en place :

Filtrer

5 résultats affichés


Groupe Licef
Send this to a friend