DÉSORDRES À CARACTÈRE INESTHÉTIQUE SUR LES PIERRES AGRAFÉES

De nombreux bâtiments d’architecture contemporaine sont revêtus de pierres agrafées. Les pierres minces sont fixées sur le béton par des attaches métalliques telles que visée au DTU 55.2.

Selon une pratique couramment utilisée il y a quelques années, les entreprises injectaient du mastic silicone à l’intérieur du perçage effectué sur le chant de la pierre destinée à insérer l’ergot inox de fixation.

Cette technique facilitait le calage de la pierre et formait en polymérisant un manchon antivibratoire. Quelques temps plus tard des tâches de couleur grise et de forme approximativement semi-circulaire visibles sur la face extérieure de la pierre apparaissent au droit des attaches.

Le développement de ces tâches s’explique par une migration de méthyl-silicone dans la pierre. (Phénomène confirmé dans un rapport du LNE, Laboratoire National d’essai, n°B020573)

Ce méthyl silicone particulièrement collant, favorise l’adhérence des pollutions et provoque cet effet de tâches.

L’application de notre gel nettoyant biodégradable SOLUROC permet de retirer efficacement et durablement ses tâches dans la mesure où la migration du mastic silicone est terminée (généralement dans un délai de 5 ans après application du mastic).

Share this post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *